Worry-free Money

by Shannon Lee Simons

Aujourd’hui, j’ai fini la lecture du livre Worry-Free Money. Ce livre fait partie de l’un de mes trois focus de l’année 2019: comprendre enfin mes finances et comment tout cela fonctionne afin de pouvoir être libérée de ce stress. Il fait 300 pages et se lit très très facilement. A l’heure où j’écris ces lignes, il n’est disponible qu’en anglais. Voici le petit récap in french juste pour vous.

Première “règle”

Une des premières choses que je retiens de ce livre est que si vos charges fixes dépasse 50- 55% de votre revenu après impôts, vous vivez sûrement au-dessus de vos moyens.

Quand on parle de charge fixes, on parle des factures qui reviennent chaque mois: loyer, assurances, abonnements, …

Faire le calcul permet rapidement de savoir si il faut commencer à optimiser rapidement sans quoi vous allez probablement commencer à avoir des dettes.

Quelle est votre “hard limit”?

En lisant ce livre on apprend aussi à savoir quelle est notre “hard limit”. Autrement dit, quel est l’argent que l’on peut se permettre de dépenser chaque mois sans que cela n’affecte notre capacité à payer nos charges fixes et nos épargnes à court et long terme. Pour faire ce calcul et savoir enfin combien on peut se permettre de dépenser sans se prendre la tête, il suffit d’additionner nos charges fixes (loyer, abonnements, assurances…) + notre épargne long terme (retraite, grand projet…) + notre épargne court terme ou amortissement (vacances, gros achats comme un ordinateur, un téléphone…). Une fois ce montant obtenu, on le soustrait à notre revenu mensuel (après impôts et déductions) et on obtient la limite à ne pas dépasser sous peine de se créer des dettes.
L’avantage de connaitre précisement cette limite est qu’on sait exactement si quelque chose est abordable pour nous ou pas.

Economiser pour des grands projets

L’épargne à court terme permet d’économiser sur plusieurs mois pour des grandes vacances, un tour du monde ou le sac à main du designer de vos rêves. En prenant en compte vos charges fixes actuelles et ce que vous dépensez quotidiennement, vous allez pouvoir calculer le temps qu’il vous faudra pour atteindre votre but. Si après votre calcul, vous obtenez un délai qui vous parait insurmontable, regardez si vous arrivez à réduire vos dépenses quotidiennes, grâce à la méthode du Happy Spending, que j’explique juste après. Mais attention, Shannon nous conseille de ne pas réduire les dépenses de plus de 5%-10% et ce pendant maximum 6 mois. Si l’effort est trop grand et trop long, vous risquez de craquer et encore une fois de vous endetter.

Happy Spending ou le retour émotionnel sur investissement

Listez toutes les catégories de dépenses que vous faites et enlevez celles qui sont obligatoires. Ensuite à côté de chaque catégorie, notez de 1 à 5 le retour émotionnel sur investissement que ces dépenses vous procurent. 1 étant une dépense qui ne vous rend pas plus heureux et 5 quelque chose qui est très important pour vous. Par exemple, vous dépensez souvent pour des repas à l’emporter mais ceux-ci vous font culpabiliser et vous ne les appréciez par vraiment: 1. Par contre, vous adorez sortir avec vos amis le vendredi soir: 5.
Les colonnes notées 1 ou 2 sont les premières dépenses à réduire. Elles ne vous apportent presque rien.
L’avantage de cette méthode c’est qu’elle vous permet de voir ce qui est important pour vous (happy spending) et là où vous pouvez réduire vos dépenses sans être plus malheureux.

Constituer un compte pour les urgences

La vie a tendance à nous jeter à la figure toutes sortes d’imprévus: réparations, frais additionnels, maladies… Et ces imprévus coûtent souvent de l’argent qui n’est pas dans notre budget.
C’est pour ça qu’il est important de mettre un peu d’argent de côté sur un compte à ne toucher qu’en cas d’urgence. Et non, un voyage de loisirs n’est pas une urgence 😉
Beaucoup de gens n’aiment pas avoir de l’argent qui “ne fait rien”. Mais cet argent ne fait pas “rien”. Il est là, prêt à agir en cas de souci. C’est très rassurant  de savoir qu’en cas de coup dur, nous avons l’argent pour y remédier.

Dépenser sans culpabiliser!

Une fois tout ces petits calculs et changements effectués, vous pourrez enfin dépenser le reste comme vous le souhaitez sans culpabiliser!
100% Worry-free money! Quoi de mieux?
Je vous conseille de lire le livre si vous parlez anglais pour encore plus d’astuces dans ce genre!